Site d’informations en ligne, sur Lannemezan et du plateau de Lannemezan
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Organisation d’une simulation d’accident technologique à l’usine ARKEMA de Lannemezan

mercredi 22 juin 2011 par marc Laffitte

La société ARKEMA, située à Lannemezan, est une installation classée SEVESO seuil haut, en raison de ses activités chimiques.

Ce site fait l’objet d’un Plan Particulier d’Intervention (PPI) qui définit, sous l’autorité du Préfet, l’organisation des secours en vue de protéger les populations, les biens et l’environnement en cas d’accident technologique dont les effets vont au-delà des limites de l’établissement industriel.

La réglementation en vigueur (décret n°2005-1158 du 13 septembre 2005) impose l’organisation d’exercices réguliers afin de tester la pertinence des procédures d’intervention des services de secours et la réactivité de ces derniers.

Un exercice est prévu le mardi 28 juin 2011 à partir de 9h et devrait se terminer en fin de matinée.

La société ARKEMA simulera, à partir d’un scénario réaliste mais fictif, un accident qui nécessitera la mise en œuvre des dispositions prévues par le PPI. Il s’agira d’un accident qui entraînera une fuite importante d’ammoniac dans l’atmosphère.

En premier lieu, la sirène d’alerte de l’industriel sera déclenchée le mardi 28 juin à 9 heures. Elle aura pour objet de signaler à la population qu’il s’est produit un événement accidentel au sein de l’entreprise et qu’elle doit se mettre à l’abri immédiatement dans son habitation ou dans un endroit fermé. Elle est invitée à se mettre à l’écoute de « radio Festival » de Lannemezan, sur la fréquence 95.0 FM qui diffusera à l’attention de la population des messages de consignes de comportement et des informations sur l’évolution de la situation de crise. Cette radio locale sera en relation directe avec la préfecture et servira de relais médiatique avec la population avoisinante.

Cet exercice ne présente aucune contrainte à l’égard de la population. Il a simplement une vocation pédagogique afin de sensibiliser les riverains sur la conduite et les comportements à adopter pour se protéger dans l’éventualité d’un accident technologique.

L’exercice permettra également de tester la mise en oeuvre des Plans Particuliers de Mise en Sûreté (PPMS) qui existent dans les établissements scolaires proches de l’usine. Les enseignants veilleront à mettre les enfants à l’abri, sur place, au sein des écoles, collèges ou lycées qui accepteront de participer à l’exercice. Les parents ne doivent pas venir les chercher car ils se mettraient eux-mêmes en danger.